FAQ

OUI. L'infrastructure TIC en Tunisie est de classe mondiale, entièrement développée et numérisée.

Le réseau actuel de télécommunications en Tunisie est considéré parmi les plus développés et les plus performants de la région, et La Tunisie ambitionne de devenir une destination numérique internationale visant la consolidation et le renforcement de l’usage des TIC dans les secteurs d’activités.

Les entreprises étrangères peuvent établir des liens de communication avec quasiment tous les points du monde à des coûts avantageux grâce à des réseaux modernes et totalement numérisés utilisant les fibres optiques, SDH, ATM, ADSL et d’autres largeurs de bande sans fils étendues, pouvant fournir de grandes capacités et vitesses pour les transmissions de voix et de données, Les infrastructures de communication de téléphonies fixe, mobile et satellitaire, fournies par les quatre compagnies de téléphonie et les fournisseurs d’accès à Internet offrent une gamme complète et diversifiée de services locaux et internationaux allant des services audio, vidéo et data en passant par tout autre service de communication avancé.

OUI. La Tunisie a une excellente connectivité avec le reste du monde. 17 compagnies aériennes de passagers et 5 compagnies aériennes de fret desservent notre aéroport international de Carthage avec plus de 2000 vols hebdomadaires vers 50 agglomérations mondiales. La Tunisie offre également 8 autres aéroports internationaux qui desservent les grandes villes du pays. TunisAir, le transporteur national de Tunisie, offre une connectivité régionale avec les capitales des pays européens avec des temps de vol inférieurs à 3 heures.

La Tunisie occupe une position privilégiée au voisinage des routes maritimes les plus fréquentées. Elle vise, par ses choix stratégiques en matière d’infrastructure, une accélération des échanges et une multiplication des flux commerciaux. L’infrastructure maritime se compose de 7 ports commerciaux et un terminal pétrolier avec une fréquence mensuelle de 62 lignes régulières. Le réseau ferroviaire compte 2 167 km et couvre toutes les régions de la Tunisie. Environ 12 millions de tonnes de marchandises composées du phosphate, de matériaux de construction, de céréales, de produits alimentaires de minerais de fer, de zinc et du plomb sont transportées annuellement. Le réseau routier tunisien s’étend sur environ 20 000 km de routes sur plus de 640 Km d’autoroutes s’étalant sur l’ensemble du territoire. Il relie les principaux centres urbains et sites de développement potentiels et permet une grande efficacité des services de transport.

La Tunisie dispose de 157 zones industrielles aménagées réparties sur tout le pays. De nouvelles zones industrielles sont régulièrement planifiées afin de faire face à la demande croissante pour les terrains à vocation industrielle. Dans ce sens, un nouveau programme d’aménagement de zones industrielles prévoit la réalisation de 64 zones industrielles couvrant une superficie totale de 1 599 hectares. La Tunisie met, également, à disposition des investisseurs étrangers deux parcs d’activités économiques opérationnels (zones franches) avec des services de haute qualité : Bizerte et Zarzis–Djerba. Ils accueillent les activités industrielles, commerciales et de services destinés à l'exportation. Le parc de Bizerte est situé dans le port de la ville (à 60 km de l’aéroport de Tunis) et celui du parc de Zarzis se trouve à une demi-heure de l’aéroport de Djerba. En plus d’offrir des positions géographiques stratégiques et une proximité des principales richesses pétrolifères et gazières, les parcs permettent aux investissements de bénéficier de plusieurs avantages financiers et fiscaux. En Tunisie, les pôles de compétitivités sont aménagés pour accueillir des activités dans le domaine de la formation, la recherche scientifique et technologique, d'une part, et les domaines de la production et du développement technologiques d'autre part, et ce dans plusieurs spécialités. Les onze technopôles opérationnels sont répartis sur plusieurs régions et touchent tous les domaines (TIC, Biotechnologie, mécatronique, agroalimentaire…). La Tunisie compte également quinze cyberparcs couvrant diverses spécialités. Les activités des cyberparcs sont axées sur le développement des logiciels, la maintenance et la création des sites web et les services à distance liés aux technologies de la communication (TIC) et aux centres d’appels. Ces cyberparcs constituent aussi des pépinières d’entreprises en rapport avec les TIC.

OUI. Pionnière dans le domaine de l’éducation dans la région MENA, la Tunisie consacre près de 14% du budget total de l’Etat correspondant à près de 7% de son PIB au développement de son système éducatif. La Tunisie est également l’un des premiers pays d’Afrique du Nord et des Pays Arabes à s’engager dans le domaine de l’e-Learning. Le système éducatif en Tunisie, de par sa qualité et son accessibilité à tous, aboutit sur : 99 % de taux de scolarisation, 6 654 établissements éducatifs, 275 établissements universitaires dont 65 privés et plus de 1 000 centres de formation professionnelle. La Tunisie est classée, selon The Global Innovation Index, 2018, au 2e rang mondial en termes de taux de diplômés de troisième cycle en sciences, ingénierie, industrie et construction. Ainsi, la Tunisie est considérée comme un vivier de talents dans la région méditerranéenne avec près de 65 000 nouveaux diplômés, plus de 30 % des diplômés issus des filières de l’ingénierie, des sciences de l’informatique, des multimedia et de filières techniques et plus de 300 000 universitaires inscrits. En termes de disponibilité sur le marché du travail de scientifiques et d’ingénieurs, la Tunisie devance plusieurs pays voisins et se classe à la 43ème position selon le Global Competitiveness Report (World Economic Forum).

OUI. La loi d’investissement préconise pour toutes les entreprises la possibilité de recruter 30% de cadres étrangers pendant les 3 premières années par simple déclaration. Ce taux devrait être ramené à 10 % à partir de la 4ème année avec 4 cadres garantis dans tous les cas.

OUI. En Tunisie, les conditions de vie sont des plus appréciables et ressemblent à celles des pays d´Europe du Sud. Outre la douceur du climat et la variété des paysages, la Tunisie est dotée de toutes les structures et les commodités nécessaires pour que l´investisseur étranger vive confortablement :

  • un riche patrimoine culturel, artistique, historique et archéologique,
  • des quartiers résidentiels modernes de haut standing à des coûts compétitifs,
  • de nombreux centres commerciaux et hypermarchés d’enseignes internationales,
  • des écoles étrangères : française, américaine, canadienne, russe, anglaise, italienne…
  • des infrastructures touristiques, de loisirs et de sports variées et développées,
  • des prestations médicales très développées en termes de compétences médicales et d’infrastructures de santé aux normes internationales. La Tunisie est leader en Afrique du Nord en termes de qualité du système de soins de santé.

NON. La Tunisie est le 7ème pays le moins cher du monde selon un classement effectué par le magazine américain Ceoworld. Le coût de la vie en Tunisie est moins cher que dans 89% des pays du monde (68 sur 76) selon the cost living index du site spécialisé Expatsitan. Le coût de la vie à Tunis est dans les 10% les moins chers des 248 villes selon le site spécialisé Teleport.

OUI. Compte tenu de son positionnement stratégique au cœur de la chaine logistique euro-méditerranéenne, la Tunisie offre une gamme d'opportunités dans divers secteurs, notamment les composants automobiles, l’aéronautique, l’industrie pharmaceutiques, le transport et la logistique, les TIC et les start-ups, les services financiers et le tourisme.

Très compétitif. La Tunisie possède l'un des environnements de coûts commerciaux les plus bas de la région MENA, avec des biens immobiliers, une main-d'œuvre et des coûts de production plus bas. De plus, il présente les coûts opérationnels compétitifs par rapport aux autres hubs de la région Maghreb et un excellent rapport qualité-prix.

La Tunisie est signataire de 52 conventions de non-double imposition et 54 accords bilatéraux de promotion et de protection des investissements. Elle est membre originel de l´Organisation Mondiale du Commerce depuis 1995. Ainsi, dans le cadre de sa politique de promotion et de diversification de ses échanges commerciaux, la Tunisie a signé une multitude d’accords bilatéraux et multilatéraux préférentiels avec l’UE en 1995, elle a signé un accord de zone de libre-échange avec les pays de l’AELE, un accord de libre-échange d’Agadir entre la Jordanie, l’Egypte, le Maroc et la Tunisie, un accord portant création de la Zone Panarabe de libre-échange avec 18 pays de la ligue des Etats arabes et est devenue le 20ème membre du COMESA en juillet 2018.

La nouvelle loi sur l’investissement, entrée en vigueur le 1er Avril 2017, offre une panoplie d’avantages financiers et fiscaux des plus attractif de la région et des pays concurrents: 

  • Primes d’investissement spécifiques aux zones de développement régional allant jusqu’à 30% du coût d’investissement plafonnée à 3 MTND et 30 MD pour les Projets d’intérêt National.
  • Primes d’investissement pour les secteurs prioritaires et les filières économiques.
  • Prime de rendement économique relatif à l’investissement immatériel et les dépenses de recherche et de développement.
  • Taux d’impôt sur le bénéfice réduit à 10% pour les sociétés totalement exportatrices.
  • Exonération totale de la TVA et des droits de douanes sur les intrants des produits à réexporter.
  • Exonération totale des bénéfices jusqu’à 10 ans pour les sociétés installées dans les zones de développement régional
  • Prise en charge de la contribution patronale.
  • Prise en charge du coût de la formation avec certification,

 

                                                                                                        

 

 

Vous avez des questions supplémentaires? Notre équipe est là pour vous aider à y répondre.